Blog Management & Organisation, depuis 2004: Tutti frutti (a wop bop a loo bop)

Management & performance humaine | Stratégie, qualité | Organisation & plannings avancés | Dynamique de groupe | Foi | Intelligence collective & réseaux

 Tutti frutti (a wop bop a loo bop)Tue 18 Jan 2005
0 comments
picture

Aujourd'hui, je passe aux manettes. Non celles de l'Airbus A380, qui vaut à l'unité un quart de milliard de dollars, et que les chefs d'Etat européens visitent en ce moment même dans l'agglomération toulousaine. Mais de celles (les manettes)... du saladier. J'ai concocté un tutti frutti (oui !), un mélange de choses disparates. A taaaable !

Pour commencer, que justice soit faite au brillant Jacques Salomé, le meilleur vulgarisateur - peut-être - que compte la communication interpersonnelle d'expression francophone (en langue anglaise, les contributions pullulent). Cet abonné aux best-sellers mérite bien une mention de son modèle le plus ' atomique ' (le plus petit) dans le panorama continu qu'Absara dresse du profilage : voir ici. Il est évident que le tamis, l'entonnoir, l'éponge, le filtre et l'alambic enrichissent l'idée que l'on se fait du profil de tel collaborateur, de telle personne, de tel intervenant. Voilà chose faite.

Par ailleurs, les maximes. Un éclair de génie (certainement électrique ou civil) m'avait fait baptiser la micro-section du précédent billet (passé à la trappe)... maximes-hommes. Bon, maximes-hommes parce qu'elle traitait de management (optimisation de la relation aux humains dans un cadre de travail ; amélioration du facteur humain dans un but de performance globale). Yep. Alors, ces maximes étaient au nombre de trois, je les avais griffonnées pendant le trajet Bordeaux-Toulouse, hier.


Lièvre et tortue, Bénin (c) Bj.refer.org

Maxime numéro un : Commencer par la fin, envisager la finalité. Je m'explique : c'est en visualisant l'aboutissement fondamental, le ' pourquoi ' philosophique, que l'on tient dans la durée. La fin (du projet, de l'action) mobilise les bons moyens, la bonne attitude. Nous flirtons là avec les deux bestioles coureuses de La Fontaine. Je m'engage si et seulement si mon désir et mes moyens concrets (mes aptitudes, mes ressources, mes appuis) sont en phase avec la réalisation complète. Sinon : dodo ! Cela me fera gagner du temps pour autre chose (ce qui est bien, c'est de se consacrer pleinement aux 20 % de choses qui génèrent 80 % du profit total, dans la lignée des 20/80). Toute entreprise ' mal pesée ', mal ' ficelée ', caractérisée à l'emporte-pièce n'est qu'un vain projet. Et honte en prévision (!), voire dépression pour son instigateur. Envisager en amont, se représenter les difficultés, dire d'accord et déployer les moyens : c'est comme ça que l'on devrait faire. Alors que, dans la réalité... Mouais. ' Mordre ' dans un projet est une chose, maintenir son désir sur le long terme en est une autre. Zap zap est le rythme qui prévaut dans la vie de beaucoup d'entre nous. J'en veux pour exemple les indicateurs moyen terme de la motivation des cadres au boulot. Une hémorragie. Nous échouons de trop d'adhésions a priori (sur-valorisation du dynamisme, de la ' gnaque ', de la libido, de l'enthousiasme, de la motivation superficielle), alors que nous devrions visualiser et nous engager seulement... après : a posteriori, mentalement parlant. Comme des adultes. Comme des visionnaires. Comme des responsables. Entamer, amorcer, commencer, s'enthousiasmer, s'emballer, souscrire, ' acheter '. Nous sommes tous excellents là-dedans. Mais maintenir, préserver, consolider, poursuivre, aboutir, conclure, là - tout de suite - les sourires s'éclipsent (comme disent les astronomes). Pour une idée simple de la finalité, et de ses bienfaits, je vous recommande ceci. Passons à la maxime numéro deux.


(c) Stéphanie - Dgpub.free.fr

Number two : Prévoir des plans B et C. Eh bien oui, c'est le BA-ba de l'organisation et du management. Pour valider quelque chose, je vérifie qu'il y ait une ou deux autres façons - en cas d'échec - de l'accomplir malgré tout. C'est ' bétonner ' en amont. Sans aller jusqu'à dérouler une approche systémique façon bourriche d'huîtres en plein soleil, nous comprenons tous que le filet de sécurité est le meilleur moyen de maintenir la santé, l'enthousiasme et le niveau de revenus... du trapéziste. Et si le premier filet cède, que ce pauvre Hire puisse au moins se récupérer sur un second filet. Ou, à défaut , dans les bras de la femme à barbe.

Troisième maxime. Sortir de l'idée de blâme et repêcher le fautif en lui offrant une planche de salut. ' Récupérer ' les résultats plutôt que se formaliser '. C'est net : il faut se représenter tout ce qu'il y a à la clé : Untel me sort par les yeux ? Si je le blâme, je le braque une fois sur deux (dans le meilleur des cas). J'en fais un assoiffé de vengeance, un tire-au-flanc. Pire : un démotivé ! Qui me coûtera des sous, du temps, des nerfs. Qu'est-ce que j'en ai à faire de la morale au pied de la lettre ? Ce qui compte, c'est la façon dont cet individu se ré-adaptera, conservera son honneur, sa force, son intelligence... bien utilisés. Bien canalisés. J'ai remarqué que [problème]. Mais je vous propose de [issue honorable, moyen de vous racheter, d'écouler un potentiel existant, dans tous les cas]. Vous saisissez la nuance ? Bien sûr, je garde un oeil sur l'olibrius. Mais la bonne nouvelle, c'est qu'il aura autre chose à faire que nourrir des haines à la petite semaine, façon pub d'assurances : Je l'aurai un jour, je l'aurai !

Ok. Je vois que tu as de l'énegie. Tu sortiras de la crise la tête haute, en faisant - de plus - des choses intelligentes pour toi, pour moi, pour tous. Et tu gagneras une occasion de briller et de te ' faire mousser ' si tu assures. Réalisme contre principes stériles.

Voilà donc. Tutti frutti terminé : c'est l'heure de disposer.



[< Back] [Blog Management & Organisation, depuis 2004]

Category:  

0 comments


Your Name:
Your URL: (or email)
Subject:       
Comment:
For verification, please type the word you see on the left:


Other articles in
Fri 30 Sep 2011: Avec des SI, on mettrait Paris en bouteille...
Mon 19 Sep 2011: Le Japon, dis chérie
Mon 12 Sep 2011: Extrants ordinaires
Thu 25 Aug 2011: Les trésors rient
Tue 29 Dec 2009: Qualité ou café ? - 2e partie
Wed 15 Jul 2009: Ghost in the shell - 19e partie
Wed 1 Oct 2008: Management de projet - 4e partie
Fri 29 Aug 2008: Management de projet - 4e partie
Mon 18 Aug 2008: GTD lite & scoring
Sat 5 Apr 2008: Getting things eaten



[< Back] [Blog Management & Organisation, depuis 2004] [PermaLink]?